Aujourd’hui je te parle de ma dernière cousette : une combinaison Sirocco de Deer and Doe que j’ai personnalisée avec une superbe broderie de pivoine, réalisée à la brodeuse. Cousue 1000 ans après tout le monde, je suis ravie de ma nouvelle tenue ! Elle n’est pas de saison ici en ce moment car il fait encore bien chaud, mais j’espère pouvoir la porter pendant la saison fraîche à venir.


Le patron

Le patron utilisé est Sirocco de Deer and Doe, je ne le présente pas, un million d’articles ont déjà été écris à ce sujet ! Et la première fois que j’ai enfilé mon vêtement terminé j’ai compris pourquoi : le confort, non mais CE confort !! Incroyable, je me sens si bien dans ce vêtement et la coupe est absolument canon, vraiment parfaite.

D’après le tableau des mesures je fais 38 au niveau de la poitrine et 40 au niveau de la taille et des hanches. J’ai donc coupé ma combinaison sur ces deux tailles en reliant la ligne 38 au niveau de la poitrine à celle de 40 au niveau de la taille.

La seule modification apportée au modèle concerne le dos des jambes. Lors du premier essayage –une fois passé le choc du confort ultime– je trouvais que le dos des jambes était un peu lâche. Cela épaississait ma silhouette au niveau des cuisses et des genoux. J’ai donc enlevé de la matière à cet endroit. Pour cela j’ai épinglé le surplus, uniquement sur les pièces jambes dos, sans toucher aux devants, et j’ai repris le côté de la jambe en venant mourir en haut et en bas de la zone reprise. J’ai fait quelques photos pour te montrer.

J’ai marqué la couture d’assemblage à la craie pour qu’elle ressorte sur la photo. Ce qui dépasse à gauche est l’excédent que j’ai enlevé sur le dos des jambes

Je suis contente d’avoir fait cette modification, car je suis beaucoup plus à l’aise dans le vêtement ainsi.



Le tissu

J’ai réalisé cette combinaison en jersey crêpe bleu nuit de Ma Petite Mercerie, dispo ici.

Ce tissu est super : il est beau, il est lourd, son élasticité convient parfaitement à ce patron, sa surface matte et granuleuse donnent du chic au modèle sans en faire trop. Je suis fan de cette association tissu/patron.

Zoom sur le tissu et les finitions de l’encolure à l’aiguille double

La broderie

Pour apporter une petite touche personnalisée à mon vêtement j’ai choisi de réaliser une broderie à la brodeuse. J’ai choisi une magnifique broderie de pivoine de chez Urban Threads, dispo ici.

C’est une broderie avec un aspect de dessin crayonné et que j’ai réalisée dans des tons roses clairs. Pour être sûre du rendu j’ai fait un test de la broderie sur une chute de mon tissu (et surtout parce que je n’avais pas assez de tissu pour pouvoir recouper un demi devant si c’était complètement loupé !…)

Waouh ! Canon cette broderie !!
Une broderie, à l’instar d’un vêtement cousu main, s’apprécie aussi sur l’envers

Maintenant que le test de la broderie est fini et concluant, je peux broder mon demi-devant.

Et voilà !

A bas les chutes !

Je n’ai pas eu le coeur à jeter ma broderie de test, alors je l’ai utilisée avec des chutes du tissu pour réaliser une petite pochette. Ça sert toujours une petite pochette 😉

Et comme il me restait encore un peu de tissu, j’ai confectionné un short pour ma fille avec un bel élastique Lurex doré.

Après ce long article, tu auras compris que je suis conquise par ce modèle ! Je suis également super contente d’avoir pu réutiliser ma broderie test et d’avoir valorisé tout mon coupon de tissu.

Et toi, cette combinaison te plaît-elle ? L’as-tu déjà cousue ? As-tu pour habitude d’utiliser tes coupons jusqu’à la dernière miette ou as-tu un bac à chutes qui déborde ?