Blouse Datura dans une chemise d’homme – Deer and Doe


Couture, Couture femme / samedi, août 29th, 2020

Aujourd’hui je te présente un projet un peu spécial : le recyclage d’une chemise d’homme en blouse féminine.

C’est l’histoire de la chemise fétiche de mon petit frère, devenue trop petite elle allait être donnée avec un lot de vêtements. Lors de vacances en métropole, été 2018 (si tu me lis régulièrement tu dois commencer à avoir l’habitude de mes projets qui mettent 300 ans à émerger !!) je demande à mon frère s’il a de vieilles chemises que je pourrais recycler en hauts. Il me sort alors celle-ci en me disant qu’il l’aime beaucoup et qu’elle est bonne qualité. Je suis repartie avec dans ma valise. Et 2 ans plus tard (littéralement 2 ans cette fois-ci, contrairement aux 300 ans de tout à l’heure…) me voici (enfin !) avec une blouse.

Histoire de rester dans la thématique du « je suis longue à la détente » j’ai utilisé le patron de la célèbre blouse Datura de Deer and Doe, sortie au printemps 2013. J’ai acheté ce patron sur le Salon Créations & Savoir-faire (CSF) de 2013. Je venais alors de débuter la couture et je me souviens avoir cru défaillir devant tous ces stands tous plus beaux les uns que les autres !

Mon patron pochette Datura collector
Devine qui vient de passer une heure à fouiller toutes ses archives photos à la recherche de photos du CSF 2013 ? Qui n’en n’a trouvé que quelques unes toutes floues et moches et qui a eu un éclair de lucidité en se souvenant qu’elle avait sûrement gardé des flyers de l’évènement dans ses carnets à idées ? Spoiler alert : elle écrit en ce moment même à propos d’elle-même à la troisième personne.
Et oui… après 6 déménagements et 7 ans plus tard j’ai encore le programme du salon (on en transporte du bazar à chaque déménagement !!)

Bon, après cette introduction bien trop longue je te parle enfin couture et te raconte comment j’ai réalisé cette blouse.

D’après le tableau des tailles il me fallait un 38 au niveau de la poitrine qui s’évase en 40 au niveau de la taille et jusqu’en bas.

J’ai choisi de faire une toile (comme souvent !) pour vérifier ces tailles et la position des pinces. Comme ma quantité de tissu était limitée à celle de la chemise, je ne voulais vraiment pas me louper. À l’essayage la toile était bien au niveau de la poitrine mais un peu grande en bas, cela faisait un petit effet « sac ». J’ai donc repris en 38 partout et c’était beaucoup mieux ! Quant aux pinces, j’ai été très contente de voir qu’elles étaient bien placées, position et longueur impeccables.

C’est là qu’a commencé le Tetris pour caser toutes les pièces de la blouse, y compris la doublure des empiècements devant et dos. J’ai fait quelques schémas pour te montrer comment j’ai fait.

Le patron comprend 4 pièces :

  1. empiècement devant, à couper 2 fois au pli (une fois pour l’extérieur et une fois pour la doublure)
  2. empiècement dos, à couper 2 fois au pli (pareil une fois pour l’extérieur et une fois pour la doublure)
  3. devant, à couper au pli
  4. dos, à couper 2 fois
Les pièces de patron de la blouse Datura.

Positionnement des pièces du patron sur la chemise.
Les empiècements devant et dos sont coupés dans les manches pour avoir les rayures horizontales et créer un jeu de rayures entre le haut et le bas de la blouse.
L’empiècement dos a été redessiné pour être coupé à plat plutôt qu’au pli car j’avais du mal à le positionner pour éviter une petite tache sur le tissu.
La doublure de l’empiècement devant est coupée au pli dans le haut du dos de la chemise.
Le devant est coupé au pli dans le dos de la chemise. Je conserve l’ourlet du bas de la chemise car il tombe presque au niveau du bas de la pièce de patron, ma blouse sera donc légèrement plus longue que ce que le modèle prévoit.
Les 2 pièces du dos sont coupées de manière à conserver la patte de boutonnage de la chemise. Comme pour le devant je conserve l’ourlet du bas de la chemise.

Pfiou ! Ça y est toutes les pièces sont coupées. Y a-t-il encore quelqu’un ? Cette étape était plus longue que si j’avais coupé directement dans un tissu mais les étapes suivantes iront plus vite puisque je n’ai ni ourlet ni boutonnières à faire.

L’assemblage s’est passé comme sur des roulettes, comme toujours le livret d’explication de Deer and Doe est limpide. Seules modifications apportées : j’ai ajouté un passepoil et des écussons brodés ultra mignons. Je les avais en stock depuis une éternité et n’avais encore jamais trouvé où les coudre. Je suis très contente de leur avoir trouvé une si jolie place.

L’intérieur de la bouse est très propre avec la doublure de l’empiècement. Les seules coutures apparentes sont celles des côtés, dont j’ai surfilé les bords à la surjeteuse.

Je suis très contente de ma nouvelle blouse, elle est confortable et jolie, et c’est chouette de porter un vêtement de mon frère.

Et toi, as-tu déjà réutilisé un vêtement pour en coudre un autre ? J’ai vraiment aimé ce projet, si tu as des idées de modèles qui s’y prêtent bien à me suggérer je suis très intéressée !

2 réponses à « Blouse Datura dans une chemise d’homme – Deer and Doe »

  1. Bonjour

    Super idée très bien expliquée. Je vais de suite fouiller dans le dressing de mon homme qui abîme ses chemises au niveau des coudes.

    😁

Répondre à Pierrette Verrier Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *