Sac à main – Louise Scheers, livre « Tout le monde peut coudre » (du blog Les lubies de Louise)


Accessoires, Broderie, Couture / dimanche, novembre 24th, 2019

Me revoici après une très longue absence, une année bien remplie avec plusieurs déménagements et l’arrivée d’un bébé ! L’envie de partager ma passion avec vous est toujours intacte, j’ai souvent eu envie de le faire et (en attendant de trouver le temps de pouvoir réécrire par ici…) j’ai photographié mes réalisations en cours de route pour pouvoir vous les montrer. Je commence avec quelque chose que j’utilise au quotidien depuis un moment : mon sac à main réalisé à partir du livre « Tout le monde peut coudre » de Louise Scheers (du blog Les lubies de Louise).

Je me souviens très bien du moment où ce livre était sorti, de nombreux articles avaient fleuris sur les blogs de couture pour en parler. Les critiques étaient très bonnes mais je ne pensais pas être la cible d’un livre expliquant comment faire ses tous premiers pas en couture. Par ailleurs j’avais pris la bonne résolution de réduire mes achats de livres de couture, j’en avais déjà une belle collection !

Mais, quelques semaines après la sortie de son livre, Louise a écrit un article sur son blog pour partager les coulisses de la rédaction. J’avais adoré cet article. J’avais été bluffée par toute l’énergie et le travail qu’elle avait fournis pour ce projet et avais décidé d’acheter le livre, pour apporter ma petite contribution et soutenir son travail.

Pour lire cet article, c’est par ici : https://leslubiesdelouise.com/2017/07/06/ecrire-un-livre-en-images/

Le livre est très agréable à lire, il a pour objectif d’accompagner les lecteurs dans l’apprentissage des bases de la couture grâce à 15 leçons claires et joliment illustrées (les différents points de la machine à coudre, coudre un ourlet, coudre un angle, matelasser un tissu, coudre une boutonnière…)

Crédit photo : extrait de la couverture du livre « Tout le monde peut coudre » de Louise Scheers paru aux éditions L’inédite

Dès que je l’avais feuilleté un modèle m’avait particulièrement tapé dans l’œil : le sac à main de la leçon numéro 14. J’avais profité de mes vacances en métropole pour acheter une jolie suédine turquoise et j’étais rentrée chez moi avec l’idée de coudre ma version de ce modèle.

Afin de mettre en valeur ma suédine turquoise je voulais coudre une doublure contrastante : corail. Dans cette doublure, une poche fermée par un zip (voir explication plus loin) apporterait de la fonctionnalité à mon sac.

Puis j’ai pensé qu’un passepoil coordonné à la doublure apporterait un peu de peps à l’extérieur du sac. Enfin, je voulais broder le rabat du sac avec un motif tropical (ahhh les motifs tropicaux… une vraie passion !). J’avais justement en stock une broderie très légère, initialement prévue pour quilter, qui irait à merveille pour ce projet.

Pour résumer les modifications apportées au sac sont :

·         Poche intérieure fermée par un zip

·         Passepoil contrastant et assorti à la doublure

·         Broderie tropicale sur le rabat

Broderie tropicale sur le rabat

La broderie est prévue avec trois couleurs mais je l’ai réalisée d’une seule : un turquoise légèrement plus foncé que la suédine.

Crédit photo : Embroidery library, Tropical Greenery Square (Vintage)- M13565

https://www.emblibrary.com/EL/Products.aspx?Catalog=Emblibrary&ProductID=M13565

Rabat brodé avant l’assemblage avec le reste du sac

Ajout d’une poche intérieure zippée

La poche doit être montée avant d’assembler la doublure du sac

Matériel utilisé :

·         Une fermeture à glissière de 20 cm

·         Un morceau de tissu de 22 x 22 cm (ici même tissu que celui de la doublure)

Pas à pas pour la création d’une poche intérieure :

La doublure prévue dans le livre est composée de 2 pièces de 34 x 21 cm. On ajoute la poche zippée sur la pièce de doublure qui sera à l’arrière du sac.

Sur l’envers du tissu de cette pièce, tracer un rectangle comme suit :

Depuis le haut mesurer 4 cm, à 7 cm du bord faire un point. À partir de ce point tracer un rectangle de 20 cm de long et 1,2 cm de large.

Tracer une ligne au milieu de ce rectangle, des deux côtés de cette ligne faire un point à 1 cm du bord. Tracer les lignes en diagonales qui rejoignent les coins du rectangle depuis ces deux points, cela fait deux pattes d’oie.

Couper sur la ligne au milieu du rectangle et sur les petits traits en diagonale jusqu’aux coins du rectangle. Il faut être bien précis dans cette découpe.

Repasser soigneusement la fente, envers contre envers.

Sur l’endroit il y a maintenant une « fenêtre » qui permettra le positionnement de la fermeture à glissière.

La prochaine étape consiste à coudre la fermeture à glissière sur la poche. Pour cela, prendre le carré de 22 x 22 cm et coudre, à l’aide du pied presseur spécial fermeture à glissière de votre machine à coudre, la fermeture à glissière sur l’un des côté de la poche sur l’endroit du tissu.

Placer la fermeture à glissière ainsi cousue à la poche sous la « fenêtre » de la doublure, endroit de la poche contre envers de la doublure.

Attention à bien la centrer, puis épingler et piquer à la machine à coudre le bord inférieur seulement, à 2 mm du pli. Cette couture doit démarrer à 2 mm du coin inférieur et finir à 2mm après l’autre coin.

Retourner la doublure sur l’envers, rabattre la poche vers le bas et repasser pour marquer le pli.

Plier la poche afin d’aligner le bord restant avec le haut de la fermeture à glissière. Placer deux épingles pour maintenir le haut de la poche sur la fermeture à glissière. Retourner la doublure sur l’endroit, placer des épingles pour maintenir la poche sur la fermeture à glissière, puis enlever celles précédemment mise sur l’envers.

Piquer à la machine à coudre les trois côtés restants de la « fenêtre ». Démarrer au niveau de la couture du coin inférieur droit, à 2 mm du pli. Puis continuer le petit côté jusqu’à 2 mm au dessus du coin supérieur droit. Pour faire l’angle et piquer le grand côté, planter l’aiguille de la machine à coudre dans le tissu et tourner votre ouvrage en levant le pied presseur de la machine à coudre. Répéter l’opération pour piquer le dernier petit côté de la « fenêtre »

Il ne reste plus qu’à fermer les côtés de la poche. Retourner la doublure sur l’envers et piquer les deux côtés de la poche sans prendre la doublure dans la couture.

Tadaaam ! Vous avez ajouté une poche zippée à la doublure !

Ça y est, l’assemblage du sac peut commencer ! Toutes les explications sont très claires. Il n’y a que l’étape 7 que j’ai faite avant la 6 : la pose de la partie mâle du bouton magnétique sur la doublure me paraissait plus facile avant de coudre la doublure au rabat en suédine. Et voici le résultat !

Je suis très contente de ce sac que j’utilise beaucoup. Il a une taille parfaite pour emporter tout mon petit bazar mais pas trop !

Tout le monde peut coudre de Louise Scheers paru aux éditions L’Inédite.

Patron : sac à main du livre Tout le monde peut coudre de Louise Scheers

Fournitures : suédine turquoise de chez Laines et Tissus à Mont de Marsan, coton pour la doublure de la grande mercerie à Nouméa, fermeture magnétique de mon stock, fermetures à glissières, biais et cordelette pour faire le passepoil de chez Élégance à Nouméa

Motif de broderie : Tropical Greenery Square (Vintage) M13565 de Embroidery library.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *