Sac à langer – L’atelier des Gourdes


Accessoires, Couture / jeudi, juin 21st, 2018

Crédit photo : L’Atelier des Gourdes

 

Aujourd’hui je vous parle du sac à langer de l’Atelier des Gourdes. Je l’ai cousu pour la naissance du petit d’une amie et ce modèle est vraiment super.

J’adore le blog de l’Atelier des Gourdes, le ton y est léger, drôle mais néanmoins pertinent et les modèles présentés sont toujours tops. Depuis quelques temps Anne (la créatrice de la marque) commercialise des patrons et celui du sac à langer me faisait de l’oeil depuis sa sortie sans que j’aie eu l’occasion de le réaliser. Alors, quand j’ai su que mon amie était enceinte, je lui ai proposé de lui confectionner ce sac et devinez quoi ? Elle était partante, youhou !

C’est elle qui a choisi les tissus chez Ecolaines à Rennes, comme ça c’était sûr que ça lui plairait ! J’ai ensuite reçu un colis avec toutes les fournitures. C’était trop chouette de déballer tout ça et de découvrir ses choix : une gabardine émeraude pour l’extérieur, une cotonnade fantaisie pour la doublure, du tissus éponge vert d’eau pour le tapis à langer, des pressions en résine, des fermetures à glissières, du thermocollant, des boucles couleur laiton, de l’élastique et de la cordelette pour faire le passepoil assorti. Un vrai kit de couture !

Les tissus éponges beige et vert ont servi à
un autre projet que je vous présenterai bientôt
(je ne les ai pas encore offert !… Alors chuuut !)

 

 

Le patron est disponible en version PDF dans la boutique en ligne de l’atelier des gourdes. Il est très bien expliqué et illustré, avec toujours ce ton sympa qui donne l’impression que cela a été écrit par une copine.

J’ai tout particulièrement apprécié le tableau récapitulatif de l’ensemble des pièces à couper, présent au début du fichier. Il est très clair et cela permet de ne pas se mélanger les pinceaux et de cocher au fur et à mesure de la découpe pour voir où l’on en est. Ça n’est pas un luxe : il y a 40 pièces à couper !

Assistant coupe

 

Passepoil, anses, attaches et bandoulière

 

Tapis à langer

 

Pour la réalisation, tout est vraiment très bien expliqué, étape après étape dans le fichier. Il y a juste deux étapes qui m’ont donné du fil à retordre : les poches extérieures et l’embu lors de l’assemblage des faces.

Il est bien indiqué dans les explications qu’au moment de l’assemblage des faces devant et dos au reste au sac il y a de l’embu à résorber. Anne conseille de tout bien épingler soigneusement avant de piquer, mais pour ma part j’avais vraiment beaucoup d’embu. Impossible de tout résorber sans y passer beeeauuucoup de temps, et encore pour un résultat, pas hyper satisfaisant. Je ne sais pas pourquoi cette étape a été si difficile pour moi, je n’ai rien vu à ce sujet sur le net. Peut être aurais-je dû surfiler toutes mes pièces extérieures pour ne pas qu’elles se déforment (après les avoir manipulées, elles ne faisaient plus tout à fait la même taille que quand je les avais coupées), ou même les thermocoller. Je ne sais pas.

  

 

Pour les poches élastiquées extérieures, j’ai tout simplement oublié de les coudre sur les côtés du sac avant d’assembler les côtés aux faces avant et arrière… Raté ! J’étais tellement déçue ! Je trouve que les poches extérieures faisaient partie des vrais plus de ce modèle et j’imaginais que cela allais être bien pratique pour mon amie quand elle aurait son bébé dans un bras, le sac à langer –qui glisse– sur une épaule, où allait-elle pouvoir glisser ce qu’elle avait dans l’autre main ?? Je m’en suis bien évidemment aperçue alors que tout était quasiment terminé. Impossible de les rajouter proprement sans tout défaire ! J’ai finalement fait un bricolage pas très orthodoxe pour en mettre une (je n’ai pas eu le courage de mettre les deux). J’ai pu prendre le côté gauche de la poche élastiquée extérieure dans la couture du côté du sac avec le devant en défaisant une couture que je venais de faire ; quant au bas de la poche et au côté droit je les ai cousu en les plaquant sur le sac, bien au ras de la couture d’assemblage et en faisant deux coutures parallèles pour que cela soit un peu solide quand même.

 

Lors de l’assemblage du devant du sac, j’ai eu un doute sur le positionnement du zip de la poche du tapis à langer, j’ai fait un email à Anne via le formulaire de contact de son blog et elle m’a répondu très gentiment et très rapidement pour m’éclairer sur ce point. Merci à elle !

 

Je vous ai tout dit sur la confection de ce sac. Pour finir voici les retours de mon amie qui l’utilise depuis maintenant un mois et demi. Elle le trouve très beau et astucieux avec sa poche pour le tapis à langer sur le devant. Je crois qu’elle crâne pas mal devant ses copines avec son joli sac !  🙂

Elle le trouve pratique et apprécie de pouvoir le porter à l’épaule ou en bandoulière. L’unique poche élastiquée à l’extérieur est utile (même s’il ne faut pas regarder de trop près comment elle a été cousue !!).

    

 

Si elle devait l’améliorer :

  • l’anse pour le porter en bandoulière pourrait être un peu plus large
  • le tissu géométrique à l’intérieur ne permet pas toujours de trouver très facilement ce que l’on cherche. Peut être qu’un tissu uni pour la doublure serait plus fonctionnel et n’utiliser de tissu à motif que pour les poches élastiquées
  • le sac est un peu mou, la plupart du temps ce n’est pas franchement gênant car il est bien rempli mais ça pourrait être bien d’essayer de lui donner un peu plus de tenue

     

     

 

J’ai fait un deuxième tapis à langer (à utiliser pendant que l’autre est au lavage !), doublé avec le tissu extérieur du sac et orné d’une bande avec un point décoratif de ma machine à coudre. J’ai utilisé un fil dégradé, j’adore ce fil et n’ai pas souvent l’occasion de l’utiliser, là c’est parfait. Et, oui, j’ai ajouté des pompons, des breloques et des rubans sur les curseurs des fermetures à glissière !

Patron : sac à langer de l’Atelier des Gourdes
Tissus : gabardine, cotonnade fantaisie et éponge de chez Ecolaines

 

 

 

8 réponses à « Sac à langer – L’atelier des Gourdes »

  1. J’ai fait ce sac également et j’ai pensé comme toi qu’il était un peu « mou », alors pour le suivant, j’ai utilisé une ouatine spéciale sacs (Mondial Tissus): super, celui-là a bien plus de tenue!

      1. Bonjour, est-ce que tu avais pu tout terminer depuis nos échanges sur FB ? Désolée je te réponds super tard sur le blog mais j’ai déménagé entre temps et je n’avais pas vu ton commentaire ici ! Je suis curieuse de voir ta réalisation si tu veux bien partager une photo avec moi. A bientôt !

    1. Bonjour Isabelle ! Je vous réponds super tard, j’en suis désolée, j’ai déménagé entre temps ! Est-ce que vous avez toujours besoin d’aide pour le montage du sac ? Je serais ravie de vous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *